Aide aux employeurs d'apprentis

Il s'agit d'une aide aux employeurs d'apprentis pour la 1ère année d’exécution des contrats d'apprentissage conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 permettant de soutenir ces dispositifs dans la période de crise économique.  

Description de la mesure

L’aide s’adresse aux contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre à finalité professionnelle. Elle est versée pour les 12 premiers mois d’exécution. Elle n’est pas cumulable avec l’aide à l’embauche d’un jeune. Toutes les entreprises du secteur privé ou public industriel et commercial, dont les contrats relèvent du droit privé, sont éligibles. Les entreprises de 250 salariés et plus doivent, néanmoins, respecter les conditions suivantes :

  • atteindre 5 % de contrats favorisant l’insertion professionnelle en 2021 via un contrat d’apprentissage et de professionnalisation, un VIE, une CIFRE ou
  • avoir au moins 3 % d’alternants avec un contrat d’apprentissage et de professionnalisation, dans leur effectif en 2021 et avoir connu une progression de 10 % par rapport à 2020.

Coût et le financement

Le coût est estimé à 1,2 milliards d'euros.

Calendrier de mise en œuvre

La périodicité de la mesure concerne les contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

Consultez la fiche technique de l'aide aux employeurs d'apprentis.

 

Formation des jeunes sur les secteurs stratégiques et porteurs

Une hausse massive du nombre de jeunes demandeurs d'emploi, quel que soit leur niveau de qualification, est attendue. Les moins qualifiés d'entre eux font face à un déficit de compétences au regard des transformations du marché du travail. La mesure consiste donc à augmenter le nombre de formations qualifiantes à disposition de l’ensemble des jeunes qui arriveront sur le marché du travail dès septembre.

Description de la mesure

223 000 jeunes supplémentaires seront formés aux compétences attendues sur le marché du travail.

  • 100 000 formations qualifiantes via les pactes régionaux d’investissement dans les compétences
  • 16 000 formations de santé et du soin à destination des infirmiers et des aides-soignants
  • 15 000 actions d’évaluation et de formations certifiantes aux savoirs numériques via un abondement du compte personnel de formation
  • 35 000 places à destination des jeunes de 16 à 18 ans via l’agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA)
  • 30 000 places supplémentaires de formation dans l’enseignement supérieur
  • 27 000 places supplémentaires pour les néo-bacheliers pour accompagner les réorientations et les élèves en CAP vers le diplôme et vers une insertion professionnelle

Coût et financement

1,6 milliard d'euros sont mobilisés.

Calendrier de mise en œuvre

2021 : mise en œuvre pour les formations qualifiantes. Novembre 2020 : mise en œuvre pour les formations certifiantes aux savoirs

Consultez la fiche technique de la formation des jeunes sur les secteurs stratégiques et porteurs

 

Aide à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans et des personnes handicapées

Cette mesure entend faciliter et relancer l’embauche des jeunes, catégorie la plus touchée par la crise sanitaire du Coronavirus-Covid. Elle leur propose une 1ère  expérience professionnelle, tout en stimulant l’activité pour les entreprises bénéficiaires.

Description de la mesure

  • Une aide à l'embauche d'un montant maximal de 4 000 euros. L'aide vise à réduire le coût du travail pour les contrats conclus entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021. Elle est créée pour les entreprises, quels que soient leur taille et leur secteur, qui embauchent un salarié de moins de 26 ans, en CDI ou CDD de 3 mois et plus, et pour un salaire jusqu’à 2 fois le SMIC.
  • Une aide à l’apprentissage pour la 1ère année année du contrat de 5 000 € pour les mineurs et de 8 000 € pour les majeurs pour tout contrat conclu entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.
  • Une aide au contrat de professionnalisation pour la 1ère année du contrat de 5 000 € pour les mineurs et de 8 000 €pour les majeurs de moins de 30 ans pour tout contrat conclu entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

Les employeurs qui recruteront une personne handicapée pourront mobiliser les aides suivantes :

  • aide à l’embauche sans limite d’âge jusqu’au 28 février 2021
  • aide à l’apprentissage sans limite d’âge
  • aide au contrat de professionnalisation.

Coût et financement

3,8 milliards d'euros

Consultez la fiche technique d'aide à l’embauche des jeunes de -26 ans et de personnes handicapées

 

Source : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/jeunes

Partager l'article :

A propos

Une offre de formation, adaptée en permanence en fonction des besoins de l’économie de la Bretagne, à la mesure des enjeux d’insertion des jeunes et de  l'évolution des compétences des salariés et dirigeants bretons. 

En savoir plus